Skip to content

Dernière note free…

06-nov-13

Après des années de flemme, j’ai enfin migré ce blog de free vers ovh.

Si vous veniez par ici via littlesa.net, la redirection se fait automatiquement, pas de souci…
Si vous étiez abonné via un flux rss, il va falloir vous réabonner via ce flux : http://littlesa.net/blog/feed/

On se dit que je vais être plus assidue ? A bientôt !

Taïwan, part 4.

28-oct-13

Où je vous parle cette fois-ci principalement de pérégrinations hasardeuses.

Untitled
Oui, ce sont mes notes sur la carte de la région.

Je viens donc de mettre ça sur ma porte pour demain matin tellement je me sens à l'ouest...

La première fois que j’ai mis les pieds à Taïwan, pour un court séjour après l’Australie la Nouvelle Zélande et Hong-Kong, je ne connaissais personne, je me suis baladée de façon assez solitaire sans parler à grand monde, et j’étais finalement assez fatiguée : je me souviens qu’au tout dernier soir avant de repartir à Hong-Kong, je m’étais carrément mise un post-it sur la porte de ma chambre pour me souvenir d’aller chercher mon linge sur la terrasse, tellement je n’avais plus trop les idées en place ! En témoigne cette photo, donc…

Je m’étais promis à moi-même cette fois-ci d’échanger avec les habitants de l’île de Formosa, et même si j’en ai principalement conclu que jamais je ne réussirai à apprendre le taïwanais et de façon plus générale le chinois, pour une sombre histoire de tons que je n’ai sincèrement jamais réussi à maîtriser,…

En gros on me faisait prononcer un mot, je le répétais, j’avais l’impression d’avoir dit la même chose, mais en fait non. Le pire c’était à la gare, j’allais vaillamment demander un ticket pour telle destination, l’employé me regardait avec un air de perplexité abyssale, je répétais, toujours pas alors qu’on me l’avait pourtant apprise (la prononciation) mais toujours pas, je finissais par lui montrer mon guide avec le nom de la ville écrit dedans, son visage s’éclairait de compréhension, il le prononçait et j’avais pourtant l’impression que c’était ce que j’avais essayé de dire à l’instant, mais toujours pas. Situation à répéter autant de fois que j’ai pris le train et acheté un ticket pour, mais en vrai j’ai très vite abandonné et soit montré mon guide avec les noms dedans, soit me suis stressée toute seule avec les machines automatiques – je rappelle que je ne lis pas non plus le mandarin…

… je suis assez heureuse d’avoir réussi à parler avec plein de gens par la suite, que ce soit mon hébergeuse de couchsurfing Lillian à Taichung qui apprenait le français et avec laquelle j’ai parlé de plein de choses jusqu’à une heure (trop) avancée de la nuit pour le lever matinal du lendemain, les moines de Foguangshan ou les backpackers de Tainan. Mais là je m’avance, de nouveau.

Untitled

More…

Taïwan, part 3.

20-oct-13

Parce que la partie suivante aura beaucoup de texte, je m’en vais vous mettre quelques photos des jours suivants, où j’ai, dans le désordre, réussi à assister à la projection du documentaire consacré à Andrew Bird au (金馬影展) Taipei Golden Horse Film Festival -oui, j’ai calé mes dates de voyage de façon à pouvoir y aller, et ai eu un échange assez surréaliste avec la réalisatrice du film qui m’a grandement facilité les choses là bas, et, oui, c’était génial, j’avais envie de chanter pendant la projection, mais je vous épargne ma fan-attitude là tout de suite pardon-, mangé encore des pancakes fourrés mais aussi des beignets de fruits de mer, me suis baladée en bord de mer, me suis faite engueuler par un surveillant d’Université sur un campus parce que je n’étais pas en cours (oui), et ai rencontré l’amie de l’amie d’une amie (mm) qui s’appelait Amie (ça ne s’invente pas), avec laquelle je me suis très vite entendue : au programme, les meilleurs dumplings jamais mangés de ma vie, shopping et balade au marché de nuit où j’ai découvert le jus de bambou.

Untitled

Tamsui, en bord de mer, accessible facilement en métro.

Untitled

More…

Blurred Lines

19-oct-13

Un jour j’arriverai à gérer mon temps.

En attendant, un bon weekend à vous ; moi je m’amuse à écouter ça, j’adore.

Mini Body x Maxi Penderie

10-oct-13

C’est amusant quand même le monde des blogs : au fil des évènements, on croise deux-trois fois les mêmes personnes, on se trouve des atomes crochus, on papote en tricotant ou autre, on finit par sortir la même phrase, à savoir que ohlalala mes armoires débordent, on rigole parce qu’on a aussi trouvé le point commun d’être… petites, et hop, nous voilà décidées toutes les quatre à organiser un vide-dressing des petites (1m60 en moyenne !).

vide dressing V2

Elles, ce sont Angélique, Aurélie, et Vanessa, dont j’aime énormément les blogs respectifs. Je me demande si leur appart est aussi sens dessus dessous que le mien dernièrement à force de trier les montagnes de vêtements qu’on va mettre au vide-dressing ce samedi 12 (oui, CE samedi), à 15h, quelque part entre Belleville, les Buttes-Chaumont & République – Gare de l’Est (soit : Colonel Fabien !).

Pour finir la journée il y aura même un petit concert de MiLK & Fruit Juice. Et puis je vous invite à aller lire le joli texte de Vanessa directement sur l’event facebook où sont d’ailleurs postées quelques photos des pièces en vente. A samedi !

Les Infos :

VIDE-DRESSING MINI BODY X MAXI PENDERIE
15h à 19h
Chez Louloutte – 46 avenue Claude Vellefaux – Paris 10
Métro : Colonel Fabien ou Belleville

Glam – Party (XXO)

04-oct-13

Vendredi ! Je ne vois pas du tout le temps passer en ce moment, j’ai l’impression d’être vendredi le mardi et inversement, je réponds avec de plus en plus de retard et de difficultés à mes mails (ne vous vexez pas ! ne vous vexez pas !) et même à mes sms (et pour couronner le tout ces derniers temps je me retrouvais souvent dans des endroits où je ne recevais rien), je cours avec des fiches de la même taille mais contenant soit des notes de musique, soit du coréen, soit du vietnamien, soit du français que j’enseigne désormais, je trie des photos pour poster par ici, je prépare un vide-dressing dont il faut que je vous reparle, j’apprends que couper du potiron c’est pas facile en fait, je découvre la nouvelle boutique d’Adeline Klam (j’en reparle ! j’en reparle !), etc etc…

Vendredi. Quand je suis tombée sur ce clip du tout jeune groupe GLAM (un an d’existence !), j’ai eu l’impression de connaître cette chanson alors que, en fait, non, pas du tout. La pop coréenne est diverse et variée, cette chanson ci aurait pu être une chanson pop américaine ou anglaise, de la bonne pop internationale quoi – il y a un côté Spice Girls aussi… Aparté, j’adore leurs voix. Non, vraiment. Ca fait quelques jours que j’ai cette chanson en tête, le clip est plein d’énergie, joyeux, ça donne envie de bien démarrer la journée non ?

Vendredi !

Un article sur Seoul Beats à propos de cette chanson.

(Glam est un groupe que j’ai découvert, comme beaucoup, via Dahee, la fille à vélo du clip, qui a récemment joué dans le drama Monstar, sorte de Glee local. Et comme beaucoup, j’ai été surprise par sa voix quand elle s’est mise à chanter dedans à l’épisode 7 – un extrait ci dessous).

(Bon weekend).

Taïwan, part 2.

02-oct-13

Aller vers Taipei sans aller se promener du côté de Jinguashi et surtout Jiufei, qui se trouvent à environ une heure de bus de la capitale, est impensable, surtout lorsqu’on est comme moi une fan des films d’Hayao Miyazaki (auteur de chefs-d’oeuvre comme Porco Rosso, Nausicaa de la Vallée du Vent, Princesse Mononoke, le Voyage de Chihiro et bien d’autres, dont Totoro, qu’il est tout aussi impensable de ne pas avoir vu).

Après un réveil un peu difficile parce que, quand même, j’avais bien le décalage horaire en tête, et quelques pérégrinations pour retrouver le bon bus, j’ai quitté ceci…

Untitled

… pour très vite me retrouver par là…

Untitled

… et finalement serpenter à travers routes de montagne et villages dans ces mêmes montagnes.

Untitled

More…

Songs about Snow

30-sept-13

Une partie de ce que j’ai fait la semaine passée : l’Orchestre des Instruments Jouets accompagnant Michael Wookey aux Trois Baudets lundi dernier.

(Les photos au Théâtre du Châtelet en mars dernier sont là).

Et en bonus, Michael en train de poser, héhé !

Le "one week delayed pic" par manque de temps : @michaelwookey en coulisse du concert des 3 Baudets ;)

Spao Spao

24-sept-13

La dernière fois que j’ai posté une pub coréenne, c’était Spao. Il faut croire que j’aime bien les pubs de cette enseigne coréenne dont les représentants sont les filles de f(x) et quelques gars du groupe Super Junior, et faisant concurrence à Uniqlo – et pour moins cher il paraît, mais il faudra que j’aille vérifier ça en Corée – ou au Japon, où l’enseigne a ouvert un magasin l’été dernier et prévoit d’en ouvrir 30 (oui, trente) d’ici 2015. A quand la France ?

Même principe donc qu’Uniqlo, des basiques déclinés dans pas mal de coloris.

Et à l’heure où l’hallyu (vague culturelle sud-coréenne) ne s’essouffle toujours pas, particulièrement en Asie, une marque dont les endorsers sont des stars de la société de divertissement la plus importante de Corée du Sud (SM ENT.) qui remplissent les salles de concert japonaises, a de bonnes chances de s’implanter…

Et moi qui dernièrement ne m’habille quasi plus que chez Uniqlo, voilà une marque qu’il va falloir que je suive de près (évidemment, le fait que les filles de f(x) en font la promo n’y est pas étranger, ne nous leurrons pas).

Bon mardi !

More…

Taïwan, part 1.

21-sept-13
Untitled

Il y a un an, je repartais à Taïwan. Tout ça parce que lors de mon voyage précédent en mars 2012, j’avais découvert que je ne pouvais pas aller en Chine depuis Hong-Kong, ou plus exactement, qu’attendre d’avoir un visa pour y entrer me prendrait bien trop longtemps… Exemple typique de hasard heureux, non ? Bref, ce fut bien trop court à l’époque, alors j’y suis retournée, en novembre de l’année dernière, et en voici enfin le récit.

Ce qui fut récurrent pendant le voyage aura été ma nonchalance assez bizarre, vu mon côté angoissé & prévoyant d’habitude, à me trouver un endroit pour dormir pour les jours suivants / le jour suivant / le soir même / l’heure qui vient (oui, parfois ça empirait). Mais comme c’était la saison touristique basse, et que, bon, en dehors des touristes chinois (ah, les touristes chinois ! J’en aurais des choses à vous dire là dessus… passons ?), il n’y avait quand même pas grand monde parce que, avouez-le, vous n’entendiez pas trop parler du coin avant que je fasse une fixation dessus – comprendre donc qu’il y a peu de touristes occidentaux -, cette tendance personnelle ne m’a pas conduite à des situations délicates, fort heureusement.

Et puis quand même, en arrivant à Taipei, j’avais repris ma petite chambre de la dernière fois. Même si j’en ignore toujours techniquement l’adresse, ce qui m’a valu quelques sueurs froides vu que la compagnie aérienne avait légèrement paumé mon unique sac – en fait, il se baladait sur le vol suivant. Mais quand on vous demande l’adresse de l’endroit où vous logez pour vous délivrer votre sac plus tard et que vous vous rendez compte : 1. que l’adresse que vous avez en votre possession est en réalité celle du fleuriste du coin de la rue en face 2. que la personne en charge de vous accueillir à l’hôtel ne parle pas un mot d’anglais & ne comprend pas votre problème… eh bien vos neurones fatigués par 17h de vol se mettent à fonctionner à toute vitesse pour trouver un moyen de récupérer votre sac qui contient certes peu d’affaires mais quand même.

More…

L’histoire de la pelote, version longue.

19-sept-13

Sérieusement, j’étais persuadée d’avoir écrit ici il y a moins d’une semaine, et pfiou, cela va bientôt faire deux semaines ?

Mais où est donc passé mon temps ?

Peut-être au cinéma, où Red 2 aura eu le mérite de me divertir / rire : Je deviens soit très bon public, soit je n’aime plus me prendre la tête. Ce n’était pourtant pas un problème de prise de tête que la vision du film Tip Top, avec Sandrine Kiberlain, François Damiens & Isabelle Hupert, qui sont censés être des acteurs dont j’admire le travail. Je dis censés parce que je n’ai pas trop compris ce que je faisais encore là, au bout de seulement 55′ de film. Je m’attendais à quelque chose d’absurde, je pense m’être retrouvée face à un cas rare de film n’allant tellement nulle part, même en tant qu’exercice (de quoi d’ailleurs ?), que j’ai fini par sortir de la salle, fait exceptionnel (ça ne m’est arrivé que deux fois dans toute ma vie de cinéphile. Le premier était aussi français d’ailleurs – on en concluera ce qu’on voudra).

Il est toujours très intéressant d’être confronté à l’absurde : pas à l’idiotie.

En parlant de choses absurdes, j’ai eu cette très nette impression de me retrouver dans une scène absurde de cinéma il y a peu de temps. Le récit ?

More…

Et un soir, alors qu’il faisait beau…

08-sept-13

… je suis allée faire un tour vers Etsy, et c’était joli ♥

Untitled

Il y avait des tas et des tas de jolies choses, et certaines que j’ai reconnues, comme cette illustration de Mzelle Fraise dont j’aime toujours autant le travail / des créations d’Oelwein, aussi, mais comme j’étais occupée à tout regarder, eh bien bêtement j’ai pris très peu de photos, alors qu’il y avait aussi des (vraiment jolis) bijoux de Lunaticart. Pas douée hein ?

UntitledUntitled

Pareil, j’étais fascinée par cette adorable montgolfière mais je n’ai même pas pensé à demander qui en était la créatrice. Si quelqu’un sait… ♥

More…